MacMusic  |  PcMusic  |  440 Software  |  440 Forums  |  440TV  |  Zicos
acirc
Recherche

Biographie complète de Steven Jobs

jeudi 9 mai 2019, 01:54 , par WeLoveMac
Il y a de tous les temps des noms qui impressionnent rien qu’à les entendre prononcer. Ce sont des appellations qui renvoient à des figures emblématiques ou à des icônes. Ces personnes ont construit à leur manière le monde et ont réussi à changer les habitudes à travers leurs œuvres. C’est bien la raison pour laquelle on s’acharne à mieux les connaitre pour en savoir plus sur eux. Le but principal est de se servir d’eux comme exemple afin de côtoyer le sommet aussi et d’en arriver à laisser également son empreinte dans le monde, sur la planète. Steve Jobs, l’homme sur qui porte cet article, fait partie de cette grande catégorie des illustres hommes du monde.
Naissance de la légende
Né le 24 février de l’an 1955 à San Francisco en Californie, Steve Jobs est l’enfant de Joanne Schieble et de Abdylfattah John Jadali. À l’époque où il venait au monde, ses deux parents venaient fraichement d’obtenir leurs diplômes à l’Université de Wisconsin. Son père exerçait une carrière de professeur de sciences politiques et sa mère se plaisait en tant qu’orthophoniste. Quelque temps après, le jeune garçon a été placé en adoption. C’est à ce moment que ses parents se sont réellement mis en ensemble au regard de la loi. De leur union est née une jeune femme du nom de Mona Simpson. Les informations disponibles ici n’ont pas été connues de Steve Jobs à son jeune âge. C’est seulement après de longues et grandes recherches qu’il en est arrivé à retrouver les traces de ses parents biologiques.
Steve Jobs dans sa famille adoptive
À l’adoption, Steve Jobs s’est retrouvé dans la famille des Jobs. Son père adoptif et sa mère adoptive sont Clara et Paul Jobs. Ce sont eux qui se sont entendus pour lui donner le nom Steve Paul Jobs. Le tuteur de Steve a fait la guerre et travaillait en tant que machiniste pour la garde côtière et sa tutrice était une comptable. La famille a établi son domicile à Mountain View, en Californie. La région est connue aujourd’hui sous l’appellation Silicon Valley. Enfant, Steve Jobs et son père se plaisaient à travailler des heures dans leur garage sur des outils électroniques. Le père voulait que son fils sache faire quelque chose de ses mains. Il lui apprenait à manier les objets de son mieux pour pouvoir intégrer très facilement le marché de l’emploi. Il lui était difficile de concevoir que son fils puisse être au chômage tout en ayant une certaine habileté à travailler l’électronique. Steve Jobs avait donc à sa portée de nombreuses connaissances sur les outils électroniques.
La phase éducative
Il est vrai que déjà dès sa jeunesse, l’on sentait chez l’homme une certaine intelligence avec des prises d’initiatives les unes plus nouvelles et innovantes que les autres. Mais il ne voulait pas travailler à l’école de façon studieuse. Il s’amusait à faire des farces à ses camarades et à les embêter un peu. C’est ce qui fait que généralement il était connu de tous ses professeurs comme l’élève turbulent de la classe. Il a à un certain moment conquis les cœurs et acquis une certaine notoriété partout où il passait.
En classe de quatrième, l’un de ses professeurs s’est retrouvé dans l’obligation de le corrompre pour l’emmener à travailler et à bien suivre le cours dispensé. À partir ce cet instant, on a retrouvé le talent du jeune PDG à naitre. Steve Paul Jobs a fait des merveilles. En tant qu’apprenant, il brillait à tel point que les membres de l’administration de son établissement ont opté pour un envoi dans un lycée, une proposition qui n’était pas du goût de ses parents.
Juste à la fin de son parcours au Lycée, le jeune lycéen brillant s’est tourné vers le Reed College à Portland en Oregon. Il a suivi des cours et une fois encore démontré à quel point il avait de la matière à revendre. C’est ainsi que Steve Paul Jobs a mis le cap sur l’université sans difficulté. Il y a fait un parcours un peu plus court. Il ne se retrouvait pas dans les modules de formation. Dans le rang des filières au choix, il n’est pas arrivé à trouver chaussure à son pied. C’est pour cela que quelques mois après son inscription il a abandonné les cours pour se ruer vers l’école de création qui lui donnait justement des cours de création. Pendant 18 mois, il a appris à faire de nouvelles découvertes et à réaliser des œuvres plus grandes les unes que les autres.
Par la suite, il s’en est allé trouver un petit job dans la société Atari en tant que concepteur de jeux vidéo. Cela ne lui a pas réussi trop longtemps. Il a viré vers de nouvelles expériences. C’est à ce moment qu’il a décidé de faire des voyages, les uns plus lointains que les autres. Il a suivi une sorte de volonté spirituelle qui l’a poussé à faire un tour en Inde. Durant cette période, le futur PDG de Apple s’est adonné à la consommation de la drogue. Il est resté dans cette situation un bout de temps.
Steve Jobs et sa petite famille
Il a fait la connaissance de Laurene Powell dans les années 90 à Standford Business School où elle étudiait. Les deux ont ensuite vécu ensemble durant plusieurs années au Palo Alto, en Californie avec leurs enfants. De leur union sont sortis trois jolis mignons enfants. Steve Jobs n’a pas pour habitude de laisser les gens mettre le nez dans sa vie privée. C’est ce qui fait qu’on sait rarement des choses sur lui sauf s’il en fait cas.
Steve Paul Jobs a également eu un enfant quand il était un peu plus jeune. C’est une jeune fille du nom de Lisa. À sa naissance, le père n’a pas voulu officiellement et légalement la reconnaître prétextant une certaine stérilité. L’enfant est né de son aventure avec Chrisann Brennan, une amie à lui. La mère a dû s’occuper seule de son enfant jusqu’à un certain moment. Plus tard, la jeune Lisa a pu se mettre en contact avec son père lorsqu’elle a atteint l’âge de sept ans. Elle a même vécu avec ce dernier lorsqu’elle est devenue une adolescente.
L’histoire de Steve Jobs tourne autour de faits et d’évènements qui n’ont en rien empêché l’homme de progresser. Il a basé sa vie sur la discrétion et l’inventivité. Sa vie privée a souvent été perçue comme son bien protégé. Steve Jobs a épousé Laurene Powell en 1992, précisément le 18 mars 1992.
Sa grande carrière
Steve Paul Jobs a fait la rencontre de son collaborateur principal dans la structure d’Apple, Steve Wozniak lorsque celui-ci était étudiant à l’université de Californie à Berkley et lui à Homestead High School. Les deux se sont connus et se sont compris parce qu’ils avaient la même passion pour l’électronique. Chacun d’entre eux apprenait à suivre les avancées technologiques et à comprendre leur fonctionnement. Ils se sont complétés parce que leurs centres d’intérêt se ressemblaient. C’est de là qu’est née la grande collaboration qui a donné naissance à Apple.
Le premier outil que les deux hommes ont mis sur pied est l’ordinateur Apple. Steve n’avait pas encore 22 ans alors qu’il avait déjà réussi avec son partenaire à inventer en 1976, dans le garage familial, l’ordinateur Apple. Chacun d’entre eux a dû sacrifier l’un de ses objets les plus chers pour que ce projet soit une réussite. Ils ont procédé par autofinancement. C’est ce qui fait la force de leur partenariat, pas de dépendance extérieure. Avec Apple, les deux hommes ont donné un autre sens au progrès technologique. Ils ont réussi à mettre leur marque sur le marché et à en faire une référence aujourd’hui. De nos jours, il est rare de rencontrer de jeunes adolescents accros des nouvelles technologies qui ne désirent pas ce que Apple a de meilleur à offrir comme ordinateur.
C’est déjà à partir de cette époque que l’entreprise est née. Chacun se chargeait de faire le gros du travail et l’autre allait vendre. Wozniak a produit plusieurs ordinateurs que Steve sortait proposer aux grandes firmes et aux sociétés qu’il jugeait dans le besoin. C’est ainsi qu’ils ont pu faire un grand chiffre d’affaires à leur début. L’entreprise a pu en trois ans se faire un taux de plus de 700 % de chiffres d’affaires. En 1980, Apple est devenu une société cotée en bourse possédant une très grande base économique. Ce n’est qu’à ce moment que Steve laissa la direction de l’entreprise à John Sculley.
En 1984, l’entreprise a réussi à mettre sur le marché de nouveaux produits dont la qualité des performances était au-dessus de celle des marques qui existaient à l’époque. Les produits proposés ont été laissés à la commercialisation sous le nom du projet Macintosh. La compatibilité de ces données avec les autres appareils a toujours posé problème. C’est à ce moment que Steve a été perçu comme une menace pour l’entreprise qu’il a cofondée. Les autres ont réussi à l’exclure de tous les grands centres de prises de décision. C’est ce qui l’a poussé à claquer la porte en 1985.
En partant de Apple, Steve vit une autre idée en tête. Il s’agissait de la création d’une autre entreprise proposant des logiciels et du matériel informatique. Il l’a appelé NeXT. Mais l‘initiative n’a pas vraiment porté de grands fruits puisque le système d’exploitation se révélait difficile à vendre. L’entreprise a ensuite bénéficié d’un rachat par Apple. Steve Paul Jobs a repris son poste de PDG d’Apple en 1997, un an après l’opération de rachat. Apple a réussi à reprendre un peu plus de vigueur et de visibilité. Cela a une fois encore profité à l’image de Steve Jobs.
Dès son retour à la tête de Apple, Steve Jobs a réussi à mettre en place une équipe dynamique. C’est en se basant sur une nouvelle politique d’installation de conditions de travail exemplaire et d’achat d’actions dans d’autres secteurs porteurs que Steve a pu redonner à Apple son image d’entretemps. Tous les nouveaux produits proposés par Apple bénéficient d’une grande popularité et sont en quelque sorte un bénéfice pour les grands consommateurs. Apple a pris soin de mettre sur le marché des outils technologiques à la hauteur des grands clients comme des petits en termes de performances. On dénote entre autres produits l’iPhone, l’iPod, le MacBook Air et bien d’autres choses. Ce sont des outils qui ont donné le ton en ce qui concerne la marche vers la redynamisation du secteur des nouvelles technologies.
Déjà en 2007, la société était une grande firme dont l’action était hautement élevée. Avec le temps, cela n’a pas changé. Apple n’est plus aujourd’hui une société à présenter. Elle s’est imposée aux États-Unis d’Amérique comme une grande société à respecter. Tous ses challengers sont obligés de se plier en quatre pour ne serait-ce que mettre sur le marché des produits ayant des performances similaires. Ce n’est quand même pas un défi facile à relever puisque Apple est toujours en train de travailler à perfectionner ses outils au jour le jour. Chez Apple, l’innovation est la première base de fonctionnement. Personne ne peut prétendre s’imposer s’il ne sort de l’ordinaire. C’est bien ce qui fait la maturité de Apple qui passe pour la première société sur plus de 500 sur le sol américain dans le domaine de l’électronique.
Activités connexes
Pendant ce temps en 1986, Steve a démarré conjointement avec ses investissements dans le milieu de l’électronique un travail dans le monde du cinéma. Il a fait d’une petite entreprise rachetée à Georges Lucas un grand studio de production de film. Toutes les productions du studio ont connu un grand succès et ont été réalisées sur financement de Steve lui-même. C’est avec le temps que Pixar Animation Studios (la société en question) est devenue incontournable dans le milieu cinématographie sa fusion avec Walt Disney en 2006 et a poussé Steve Paul Jobs encore plus vers le sommet comme actionnaire majoritaire.
La mort de Steve Jobs
Steve a appris en 2003 qu’il était atteint du cancer. L’homme n’a pas voulu sur l’heure opter pour la solution la plus adéquate qu’est la chirurgie. Il s’agissait d’une tumeur neuroendocrine. Steve s’est fié à un traitement basé sur le changement de régime et les remèdes proposés par les Orientaux. Peu après, après avoir subi de nombreuses pressions de la part des actionnaires de son entreprise craignant la chute de la valeur des actions, Steve a accepté finalement de passer l’étape de la chirurgie. C’est ainsi qu’on a pu régler superficiellement le problème de la tumeur pancréatique. Par la suite, l’homme s’est entouré d’un certain mutisme pour ne rien révéler sur son état de santé.

En 2009, des données ont fuité permettant à la majorité de se rendre compte de ce que Steve Paul Jobs n’était pas au mieux de sa forme. L’homme a géré le flux d’inquiétudes de ses actionnaires en faisant croire qu’il s’agissait de quelques petits problèmes d’hormone. Il a ensuite pris un congé de six mois. C’est durant cette période qu’il a avoué avoir des soucis de santé sérieux. Il a nommé Tim Cook chargé affaires courantes.
Le 9 septembre durant une soirée organisée par son entreprise à entrée restreinte, Steve a fait quelques allusions à son état de santé et à l’état de l’entreprise. Puis, durant toute l’année qui a suivi, l’homme a servi de figure de proue de l’entreprise. Il a même été celui qui a eu le privilège de faire connaitre au public la nouvelle création de Apple.
Dans le premier mois de l’année suivante, l’homme a pris un congé maladie. Après un bout de temps, il a laissé dans le mois d’août le poste de PDG à Tim Cook. Cela présageait déjà de la complication des problèmes que Steve essayait de cacher à tout le monde. C’est quelques mois plus tard que l’on a appris que le géant de Apple avait rendu l’âme. Steve Paul Jobs est mort en octobre 2011.

The post Biographie complète de Steven Jobs appeared first on Welovemac.
www.welovemac.net/archives/175

Voir aussi

News copyright owned by their original publishers | Copyright © 2004 - 2019 Zicos / 440Network
Date Actuelle
mar. 15 oct. - 15:27 CEST